LA PRESSE, MONTRÉAL, SAMEDI 8 AOÛT 1998

 

La Mercedes 343

 

Départ précipité pour la France l'autre semaine, la dame de l'agence de voyage me rappelle : " Nous avons réussi à vous trouver un billet pour Paris, mais impossible de vous réserver une auto...

Oups, petit problème. Je n'allais certainement pas couvrir la fin du Tour de France à pied.

- À moins, hésite la dame, à moins que vos patrons soient d'accord pour vous louer une Mercedes, c'est la seule voiture disponible.

- Une Mercedes ! Je suis parti à rire. Savez-vous, madame, quelle sorte de voiture je conduis, dans la vie ? Une Mazda 343, 1989 toute pourrie.

- Une Mazda 323, pas 343, crie ma fiancée du salon... Elle me soupçonne de forcer ma débilité naturelle quand il s'agit d'automobile et ça l'impatiente. Encore l'autre jour, elle laisse tomber comme ça que le voisin doit être en vacances, " la Mercedes n'est pas dans la cour "...

- Ah bon, c'est une Mercedes ?

- Niaise donc pas.

- Pour te dire, je me doutais si peu que c'était une Mercedes que je trouvais qu'il avait un char de mononcle.

Est-ce donc si baroque de ne rien entendre aux voitures ? Vous madame, que savez-vous du théâtre portugais ? Et vous monsieur, que savez-vous de la place de la chèvre dans les fantasmes sexuels des Moldaves ? Rien. Est-ce que cela veut dire que si on mettait une chèvre dans votre lit ( ou une Moldave ) vous ne sauriez pas quoi faire ? Eh bien moi c'est pareil avec les autos, je tourne la clef et c'est parti mon kiki. Je ne conduis pas si mal d'ailleurs. Mais seulement des automatiques...

- La Mercedes que vous m'avez réservée est-elle bien automatique ?

Elle l'était. Au comptoir d'Europcar à Roissy, le type me souhaite un bon séjour en France, me remet les papiers, me dit que la clef est dans l'enveloppe et j'arrive au parking. Merde, pas de clef dans l'enveloppe. Ce con a oublié. Retour au comptoir...

- Mais si, elle est là votre clef, dans la gaine de la commande automatique des portes. C'est une clef rétractable, elle ne sort de sa gaine qu'au contact de l'ignition. Excusez-moi je pensais que vous étiez familier avec le système Mercedes...

- Non monsieur. Je conduis une Mazda 343 toute pourrie.

- Vous voulez dire une 323...

- Oh ça va hein, vous ne le savez peut-être pas, mais vous avez une cousine au Canada.

N'empêche que cette clef rétractable qui jaillit de sa gaine quand on l'approche du contact, il fallait y penser, on n'arrête pas le progrès mon vieux, surtout dans le domaine de l'inutile.

Me voilà donc sur les routes de France en Mercedes. Impressionné ? Disons intimidé. Disons le même feeling que la première fois que j'ai couché avec une vraie dame, jusque là c'était avec les gamines du quartier, arrive cette dame avec des trucs en soie et tout, et pas de chance, j'avais les pieds sales. Même malaise avec la Mercedes, le malaise du type qui a peur de laisser un cerne.

On s'habitue vite aux battements doux du moteur, à la volupté molle des sièges, à l'impression d'être en bateau, de ne pas avancer et pourtant d'aller très vite. Et finalement c'est une auto comme une autre, sauf pour la clef rétractable et pour l'ouverture et la fermeture des portes à distance qui est, sur la Mercedes, à grande distance. Ça aussi mon vieux, quel pas de géant a fait l'Homme depuis l'invention de la poignée de porte. Clic, les portes se ferment toutes seules. Clic, elles s'ouvrent. Avec la Mercedes, je pouvais le faire d'aussi loin que du trottoir d'en face. Et à chaque fois les phares s'allumaient un bref instant, comme un clin d'oeil à la futilité de l'époque. Un soir c'était à Lisieux, à la terrasse du café Carnot, la Mercedes était stationnée de l'autre côté de la rue, je m'emmerdais un peu, " Je vais faire grrrrande magie de mon pays Moldavie, j'ai dit au garçon quand il m'a apporté mon sandwich, regarde Mercedes en face, elle va s'allumer, clic ! Il a haussé les épaules. Elle va s'allumer deux fois, clic, clic! Maintenant toi tu rigoles un peu, ou moi faire sauter Mercedes, boum... "

Ce qui m'a plus amusé encore que l'ouverture et la fermeture des portes à distance, c'est la considération que m'a valu la Mercedes dans les modestes hôtels où je descendais. Les chuchotements : " Un ministre, un mafioso. " Des regards qui me disaient : " C'est drôle, on vous verrait mieux dans une Mazda 323 toute pourrie ". Et néanmoins l'obséquiosité du personnel...

- Tout de suite monsieur, tout de suite.

Alors que lorsque je vais à Québec avec la Mazda, ce serait plutôt : " La chambre est payable d'avance et il y a 10$ de dépôt pour la clef "...

Bref, la Mercedes est une voiture très égologique.

Un soir, le téléphone sonne dans la chambre, c'était le veilleur de nuit :

" Vous avez laissé une vitre arrière ouverte, monsieur. "

Je n'ai jamais réussi à remonter cette saloperie de vitre. J'ai su plus tard que le moteur électrique qui l'actionnait était brûlé. Une vitre ouverte ça facilite bien le travail des voleurs, et en plus il commençait à pleuvoir...

J'ai posé une feuille de carton avec du gros ruban noir adhésif. C'était au début du week-end, les concessionnaires Mercedes étaient fermés ou en vacances, j'ai roulé deux jours comme ça. Je me suis fait arrêter par des flics qui ont essayé de remonter la vitre pour finalement en revenir à ce que je leur disais : " Ah oui, c'est le moteur qui est brûlé, y'a rien à faire. " Merci les boys.

Le lundi matin je rejoins le concessionnaire Mercedes de Melun, je lui explique mon problème de vitre, il me dit :

- C'est quel modèle votre Mercedes ?

- Un instant je vais voir...

Je n'ai jamais trouvé. C'est marqué nulle part.

- Je crois que c est une 323...

J'ai rendu l'auto hier matin.

J'ai tapé ce texte dans l'avion à côté d'un type qui voyageait avec son fils. Il lui a acheté des petits camions à la boutique hors-taxes. Vroum, vroum a fait le petit con pendant tout le voyage.

Ma fiancée m'attendait à Dorval avec une surprise.

- Devine ?

- Pas un nouveau minou ?

- Non. Une nouvelle auto.

- Quelle couleur ?