LA PRESSE, MONTRÉAL, JEUDI 2 JUILLET 1998

 

Grande Argentine, petit Brésil

 

PARIS

Si l'on s'en tient au foot, le grand match des quarts de finale sera Hollande-Argentine. Un second sommet, après le dramatique Angleterre-Argentine de mardi. Les Hollandais pratiquent le plus beau football du Mon dial. Tandis que les Argentins, en plus d’être disciplinés, sont physiquement très affûtés. J'ai rarement vu, tous sports confondus, une équipe aussi bien préparée, aussi dans le ton, au bon moment. Sans ajouter que le tandem Batistuta-Ortega est actuellement sans égal dans le monde du football. Petite note en passant : on est loin, très loin de l'Argentine de 94 et même de celle de 90, faisandée, gangrenée par Maradona. Pronostic : léger, très léger avantage à l'Argentine ( samedi à Marseille ).

Mais on est en France et l'événement de ces quarts de finale sera bien sûr France-Italie, demain, ici à Saint-Dents. Les meilleurs joueurs français jouent toute l’année en Italie où ils sont souvent des grandes vedettes, Zidane et Deschamps à la Juventus, Desailly à Milan AC, Djorkaeff à l'Inter de Milan, Thuram à Panne, Boghossian à Gênes, et les deux réservistes Candela et Leboeuf à la Roma et Chesea. Bref, ce match c'est un peu l'Italie contre... l'Italie.

Ici aussi issue incertaine. De l'Italie on sait qu'elle attendra le contre, bien regroupée autour de Di Biagio, et Vieri en embuscade. Les Italiens se foutent du spectacle, il reviendra aux Français de le faire, par pour la beauté de la chose, pour l'obligation qu’ils ont de forcer le jeu, de faire sauter le verrou italien. Par Zidane entre autres. Très très léger avantage à la France à condition que ce ne soit pas celle qu'on a vu peiner devant le Paraguay. Et souhaitons pour le spectacle, qu’une équipe marquera d'entrée.

 

BRÉSIL-DANEMARK -

Ce match, c'est l'affront fait au Mondial. Regardez comment le Brésil est arrivé là : Écosse, Maroc, défaite devant la Norvège en première ronde. Chili en huitièmes. Et maintenant le Danemark. Des frites avec ça ?

Quant au Danemark, perdant contre la France, peut-il vraiment se vanter d'avoir sorti un Nigeria bordélique, nul en défense et affublé d'un gardien passoire ? Très net avantage au Brésil bien sûr. Mais les Ronaldo et consort ne l'emporteront pas au paradis. En demi-finale, l'Argentine ou la Hollande leur feront payer cher ce parcours de moumounes. (Demain à Nantes).

 

ALLEMAGNE-CROATIE -

Admirables Croates. Admirables de s’être rendus jusque-là ( ce n'est pas de leur faute si les Roumains dormaient d'un sommeil profond ). Les croates étaient portés par un nationalisme pour une fois pas débile : naître au monde, se signaler autrement que par une guerre. Les Croates ont fait un formidable tour de piste. Mais c'est fini. Ils Peuvent bien sûr inquiéter les Allemands, mais les inquiéter seulement. Net avantage à l’Allemagne. ( Samedi à Lyon ).

 

DE QUOI ÊTRE GÊNÉ -

À Lens, pour France-Paraguay, le stade n'était pas plein, à la porte, les billets se revendaient 60 $, soit la moitié du prix coûtant. Alors que pour le match précèdent, Angleterre-Bulgarie, les même billets, introuvables, se revendaient jusqu'à 1000 $. Les Anglais sont-il plus fous de foot que les Français, ou tout simplement plus riches ? " Gênant, titrait un journal local, des places vides pour un match des Bleus dans la ville de France où on aime le plus le football ? " Sans doute. Mais Lens est bien plus gênée encore de ses 20 p.cent de chômage...

 

LE BON EXEMPLE -

Hakeem Olajuwon, la vedette des Rockets de Houston ( NBA ) a assisté à tous les matches du Nigeria. Hakeem, qui est né à Lagos, jouait au foot avant de jouer au basket, assez bien d'ailleurs pour être retenu dans l'équipe nationale des Espoirs ( moins de 18 ans ). Hakeem, le plus discipliné des joueurs de la NBA, et le plus aimable des enfants d'Allah aurait avantageusement pu servir d'exemple à ses imbuvables compatriotes. Je confirme qu'au pied de l'arbre des sous-primates, on trouve le joueur de baseball, et dans l'arbre, les joueurs de soccer.

 

LE NATUREL -

En battant les Anglais, les Argentins ont rendu le golden boy David Beckham à Victoria, sa célèbre fiancée. De fait c'est l'arbitre du match, avec un carton rouge, qui a renvoyé Beckham dans les bras de sa Spice Girl préférée. Un geste idiot, je parle du coup pied délibéré de Beckham sur l'Argentin qui venait de le charger. Une expulsion méritée qui a obligé les Anglais à se défendre à dix, qui sait si à onze... Anyway. Il n'y a pourtant pas moins hooligan que ce jeune homme parfaitement cool, figure emblématique de la nouvelle Britannia dont parle tant Tony Blair. Mais va savoir, peut-être que le coup de pied hypocrite de Beckham est aussi très représentatif de cette nouvelle Angleterre. N'est-ce pas un proverbe anglais qui dit : chassez le naturel et il revient par derrière ?

 

NO SATISFACTION -

Aperçu ( à la télé ) mick Jagger au match Angleterre-Argentine. Jagger et les Stones doivent donner un concert au Stade de France le 25 juillet. Ce sera le premier show au stade s'il n'est pas annulé, bien sûr. La tournée de Stones en Europe est en train de tourner au vinaigre. Annulés les shows de Milan, Bilbao, Marseille, Lyon, toutes sortes d'excuses, Keith Richard s'est blessé, laryngite de Mick. Mais la vraie raison serait la lassitude des fans. En Forêt Noire dans un site prévu pour accueillir 400 000 personnes, à peine 70 000 se sont présentées. Le concert de Nuremberg a été démoli par les critiques, " du rock arthritique, la tournée de trop ", et le coup de pied de l'âne : " Stones go home "... entendu que le home est ici l'Amérique ringarde, berceau du rock varice.

Hé, ho, les petits technos, on se calme le pompon. On est poli avec les ainés et on ne déplogue pas leur guitare pendant qu'ils sont encore en train de jouer. Merci.